Non loin de la gare de Dijon, c'est un tout nouveau quartier qui vient de voir le jour : la cité internationale de la gastronomie et du vin.

 

Située à l'emplacement de l'ancien hôpital général de la ville fondé en 1204 par le duc Eudes III de Bourgogne, la nouvelle cité rappelle que la Côte d'Or est un pays de bonne chair et de bons vins.

Initiation au patrimoine

Dans ce cadre somptueux, la cité propose un ensemble d'expositions consacrées aux plaisirs de la table ainsi qu'un centre d'interprétation qui permet de découvrir l'évolution de la ville depuis 1204. Certaines expositions sont gratuites, d'autres non.

Les 3 expositions payantes sont consacrées aux cinq sens dans la gastronomie pour “En Cuisine”, “A table, le petit théâtre du bien manger et du bien boire” évoque les différentes occasions de repas et revient  sur la genèse de la gastronomie française et enfin, l'exposition temporaire “C’est pas du gâteau, les secrets de la pâtisserie française” est consacrée à la pâtisserie. Elles sont accessibles pour la modique somme de 9€ et prennent place au Rez-de-chaussée et au 1er étage du nouveau site.

Le rez-de-chaussée accueille une petite antenne de l'office de tourisme ainsi que le 1204, le centre d'interprétation de l’architecture et du patrimoine accessible gratuitement. Ce centre d'interprétation flambant neuf, lié au label “ville d’art et d’histoire” permet de découvrir l'histoire de la ville de Dijon mais également son patrimoine architectural hors du commun. Au premier étage, une exposition temporaire revient sur l'histoire de l'ancien hôpital général et surtout de sa transformation. Ce projet est né il y a 10 ans et se concrétise aujourd'hui.

Cet espace jouit de nombreux dispositifs de médiation dont plusieurs sont dernier cri : table tactile multi points permettant à quatre personnes de l'utiliser en simultané, écran panoramique avec détecteur de mouvements pour explorer les principaux sites de la ville etc. Cependant, si le bâtiment est entièrement accessible aux personnes en situation de handicap moteur, il manque la médiation adaptée aux personnes en situation de handicap visuel ou auditif, ce qui est bien dommage.

Un peu plus loin, dans l'ancienne petite chapelle Sainte-Croix de Jérusalem, ancienne chapelle du cimetière de l’hôpital, se trouve un ensemble statuaire à la thématique funéraire. Il s’agit du dernier témoignage de l’architecture médiévale du lieu. Elle a nécessité 18 mois de restauration.

Une seconde exposition gratuite “La Chapelle des Climats et des terroirs” consacrée aux terroirs viticoles de Bourgogne et leurs différents climats est située dans la grande chapelle. Ce bâtiment aux beaux volumes est l’ancienne salle des malades construite en 1504 puis transformée en lieu de culte en 1842.

La fête du palais

Entre cours de cuisine assurés par l’école hôtelière Ferrandi, les cours d'œnologie de l’Ecole des vins de Bourgogne, restaurants (la Table des climats, le Comptoir de la Cité, etc.), Master classe de chef et magasins de gourmandises, tous les palais seront comblés. Le spectacle est assuré grâce aux grandes baies vitrées du nouveau bâtiment donnant sur la rue. Le vin n’est pas en reste avec une cave de 600m² sur trois niveaux illustrant toute la richesse du terroir viticole de la région : bourgogne aligoté, côte de nuits etc. Ainsi que de la crème de cassis idéale pour les cocktails et la pâtisserie !

Le centre de la nouvelle cité de la gastronomie et des vins est occupé par le village gastronomique, une cour regroupant plusieurs pavillons qui vendent de la moutarde (comme c'est étrange), du fromage, du pain, des pâtisseries et autres gourmandises, des légumes, de la viande, du poisson, des ustensiles de cuisine et de la vaisselle, le tout origine France garantie.

Un magasin de souvenirs en lien avec Dijon et les environs propose quelques belles pièces.

Le nouvel espace est situé au Km 0 de la route des vins de Bourgogne. Une bonne raison pour s'intéresser aux crus de la région et peut-être même visiter un domaine viticole des environs.

Un lieu de loisirs

Outre les deux fonctions éminemment culturelles et patrimoniales précédemment citées, le nouveau quartier est également un lieu de loisirs avec l'ouverture d'un complexe de 9 salles de cinéma entièrement équipées des dernières technologies et exploité par Pathé.

Une librairie entièrement consacrée à la cuisine, son histoire et ses recettes est installée sur le site, de quoi mettre en pratique ses nouvelles découvertes dès son retour à la maison.

Enfin, un jardin pour se promener jusqu'à la gare a également été planté, assurant la végétalisation du nouveau complexe.

Ainsi, un petit passage par la toute nouvelle Cité internationale de la gastronomie et du vin en arrivant à Dijon présente une bonne initiation à l'histoire de la ville ainsi qu'à ses spécificités architecturales et culinaires. A noter que Dijon est la quatrième ville du réseau des cités de la gastronomie avec Lyon, Tours et Paris-Rungis.

Retour à l'accueil